Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip
Email: hello@yourdomain.com
Phone: +88 (0) 101 0000 000
Fax: +88 (0) 202 0000 001
Title Image

Presse

4 novembre 2019 –  Les coups de cœur #261 | Fisheye Magazine fisheyemagazine.fr

« La longue barbe blanche, la toge, la potion magique… au risque d’en décevoir certains, ce n’est pas ce dont j’ai été témoin ! » Ces propos de la photographe Sofia Babani peuvent paraître étranges. Et pour cause, son sujet est aussi profond qu’intrigant. Avec sa série Druides, elle propose une plongée dans une communauté, de nos jours, encore méconnue. « J’ai la chance d’avoir un ami dont c’est la pratique spirituelle, confie-t-elle. Il m’a permis de rencontrer sa Clairière (assemblée de druides, NDLR). Autrement, on n’y entre pas facilement, car le lien se crée sur la base de la confiance, le plus souvent par une connaissance et sur invitation. » C’est à l’occasion de la célébration d’Alban Elfed que Sofia Babani a pu photographier une réunion druidique. « Alban Elfed est la dernière célébration du calendrier druidique fait de deux saisons et marquant l’équinoxe d’automne, la fin des moissons et l’arrivée d’une période d’obscurité, explique l’artiste. (…) Alban Elfed est la porte d’entrée de l’année à venir : lors du rituel fixé par les points cardinaux et les éléments de la nature, les druides font le bilan. » Dans un noir et blanc contrasté, elle parvient à reproduire l’atmosphère émanant de ces rituels, et à exprimer la dualité entre le rattachement à la nature et une mysticité totale.

Série Druides

interview-coup-de-coeur-fisheye-magazine-sofia-babani-mars-2019-photographie-2
coup-de-coeur-fisheye-magazine-sofia-babani-mars-2019-photographie-2

18 mars 2019 –  Les coups de cœur #230 | Fisheye Magazine fisheyemagazine.fr

La photographe indépendante Sofia Babani, 27 ans, réalise des documentaires en noir et blanc. «  J’ai une immense affinité pour les histoires humaines singulières, les sujets de société, l’humanitaire et les cultures ancestrales, confie-t-elle. J’ai une approche très humaine et immersive de la photographie : je plonge totalement dans mes sujets pour en saisir l’essentiel. J’aime travailler une forme de radicalité tant par la frontalité des images que la force des contrastes ». Pour cette dernière, la photographie est un privilège. Grâce au médium, elle peut assister au déroulement de l’Histoire tout en y apportant sa vision. En photographiant les problématiques actuelles, elle donne de l’écho à ce qui n’a pas de voix, et prouve que la photographie demeure une forme de résistance. Samedi 18 mars 2019, elle a couvert la marche pour le climat à Lyon. Elle partage aujourd’hui ses tendres clichés. « Cette mobilisation juvénile en dit long sur les enjeux environnementaux. C’est pour moi l’illustration pure et simple de la nécessité d’une prise de conscience globale et d’un défi à relever pour les générations à venir. »

Série Demos Kratos
Série Génération Climat

presse-fisheye-magazine-sofia-babani-photographe

6 Octobre 2015 –  La sélection Instagram #5 | Fisheye Magazine fisheyemagazine.fr

« Un joli compte tout en noir et blanc, avec une atmosphère, une sensibilité qui dévoile une douce mélancolie, presque une nostalgie qui suffit à l’image. Et où la couleur serait vraiment de trop. Bref, une belle découverte ! »

@sofiababani

error: Content is protected !!